Vous êtes à la page : Nos quatre saisons
Nos quatre saisons en-vie de rire !

Une fenêtre ouverte. Au loin, l'oiseau chante la douceur du temps. Une pluie fine tombe délicatement sur l'asphalte et la nuit n'a pas encore dit son dernier mot. La tempête est loin en ce petit matin d'hiver mais quelques branches arrachées témoignent de son passage et sa colère. La douceur a supplanté le froid de ces derniers jours, le calme a repris sa place et règne de nouveau en roi... pour un moment. Bientôt, comme un cercle infini, des vents balaieront nos champs, gifleront rivières et océans, échoueront sur des rocs infranchissables . Le monde est ainsi fait et tout est à sa place. Il ne se soulève pas contre lui-même. Il n'y a que l'Homme pour vouloir résister à ses tempêtes intérieures, il n'y a que l'Homme pour ne vouloir qu'un éternel été, il n'y a que l'Homme qui s'érige contre ce qui est, ce qu'il vit sans savoir que même ce contre quoi il se dresse a sa raison d'être. Peur joie colère tristesse, les voilà nos saisons ! A ne vouloir qu'un éternel été nous avons détraqué nos boussoles intérieures. En combattant la peur la colère la tristesse, nous avons étouffé notre joie. Mais la Vie n'est pas terne ! Elle se gorge de variations et d'épices. Le monde est bigarré, nous sommes chamarrés.... Tiens, l'oiseau s'est tu ! La tempête revient-elle ? Qu'importe , nous devons l'accueillir , dressons vite notre table et faisons-lui une place. L'oiseau reviendra c'est sûr..

Quelle que soit la saison dans laquelle vous goûtez à l'instant, Envie-De-Rire vous souhaite un Noël merveilleusement inoubliable et ô combien vivant ! Etreignons nos proches, nos amis, notre bien-aimé(e), tout ce qui nous fait vibrer, qui porte résonnence ...Et étreignons la vie qui gronde et qui caresse.