Vous êtes à la page : Il va bientôt neiger
Il va bientôt neiger  en-vie de rire !

Immobile. Face à sa fenêtre l’homme s’évade. Des volutes de rêves s’échappent de la petite chambre et vont rejoindre au dehors la ronde des nuages, la valse des flocons neigeux et la symphonie des sapins habillés de rouge, de jaune,  de vert et d’indigo. Noël est proche. Tout au dehors est porteur de joie et de célébration. L’invitation est alléchante  et l’homme se laisserait presque embarquer par cette douce camaraderie. Il se rappelle … un soir d’hiver il y a longtemps. Il était jeune, très jeune, enfant assurément. Il se revoit à la sortie de l’école avec ses petits copains d’alors, courant à perdre haleine sur le sol glissant. Il trébuche, se relève, trébuche encore, se roule dans la neige. Son manteau est blanc maintenant, son visage couvert de givre, son sourire brille de mille étoiles et son rire emplit la campagne. Il a pris 10 ans, 20 ans, c’est un vieillard ! Ses cheveux sont blancs de neige et sa voix chevrotante. Il s’amuse à être un grand, un vieux, un sage. Il boîte et se courbe, raconte des histoires. Ses petits copains d’antan rient. C’est bon l’amitié, c’est grand la Vie quand on est petit.
 Il sera bientôt l’heure de rentrer, de boire un grand bol de chocolat chaud, de goûter de  bon pain, de généreuses tartines grillées accompagnées de miel et de quelques amandes. Il sera bientôt tant de regagner le foyer la cheminée et les bras de maman. Papa sera bientôt de retour.  Comme il est bon le temps de l’innocence.

L’homme sourit, l’homme pleure. Il regarde ses rêves au-delà de sa fenêtre. Il se dit qu’il est temps pour lui d’aller les rejoindre, de leur faire honneur et de jouer de la Vie.
 L’homme est debout maintenant et se décide à allonger le pas. Il enfile son manteau, se couvre d’un chapeau, s’habille d’un sourire. Parfum d’enfance, clou de girofle, cannelle, orange et pain d’épice et le feu qui crépite. Suave fragrance.

L’homme est dehors. Il sourit, il court dans la neige, il trébuche, se relève, trébuche encore. Son manteau est blanc, ses cheveux aussi. Neige ou vieillesse ? Les deux sont enfin réunies. Au loin les amis reviennent, les batailles de boules de neige, les jeux, les danses et les joies infinies… L’homme est allongé sur le dos et regarde le ciel. Il rend grâce. Il glisse lentement sa main dans la  poche de son long manteau blanc et en retire une boule invisible et pourtant bien réelle. Ses peurs y sont amassées, toutes recroquevillées, endurcies et ridées par le poids des années. Là, dans un sol gelé, il creuse un petit trou, pose délicatement ses peurs, ses souffrances, sa noirceur et l’ennui. Il les  recouvre de neige et dépose sur elle un parfum de jeunesse et de joies retrouvées.

L’homme est rentré chez lui.
Immobile.  Il regarde dehors. Il sourit. Il ouvre sa fenêtre, laisse la Vie entrer, sa jeunesse ses désirs, ses audaces et ses rires. Son cœur n’est plus le même.

 Il va bientôt neiger. Entrons …


En-Vie de Rire vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année et espère vous croiser ou vous recroiser prochainement.
Tous nos stages sont par !